Du 2 au 31 juillet, la Villa Rivière expose les finalistes du prix de la Villa Rivière 2019. Pour la 6ème édition ont été finalistes, Christel BERNARD, Apple-Anne ESCOFET et LUKO.

 

Christel BERNARD, navigue pendant des années entre art et design graphique, influencée par la nature, l'urbanisme. Marquée par son vécu à Paris, la mode et la création textile sont alors devenues des passions. La réflexion de l'artiste s'articule souvent autour de l'image, de sa sacralisation, de la mémorisation, du souvenir et de la trame. Parfois contrainte d'être alitée, Christel a trouvé un moyen de créer à travers des applications mobiles, tels que Instagram, outils contemporains, qui, détournés de leur fonction, lui permettent d'assouvir son besoin de produire. Actuellement, elle est focalisée sur des partitions visuelles afin de créer un langage graphique propre à la culture réunionnaise.  

 

Apple-Anne ESCOFET,  tisse un monde de délicatesse, métaphore de la fragilité et de la vulnérabilité de la vie. L’introspection (cinq années passées à l’ESA Réunion) a permis l’aboutissement d’une réflexion qui établit clairement le lien entre la fragilité du fil, la vulnérabilité humaine et l‘écosystème : « tout ne tient qu’à un fil », dit l’expression, à juste titre. 

 

LUKO, illustrateur. Son travail s’oriente vers le récit et la narration. Il s’intéresse au dialogue du texte et de l’image. Ses thématiques sont celles du quotidien, du banal, de l’existence. Que ce soit pour des poèmes, des nouvelles, ou d’autres formes littéraires, il aime sortir des sentiers battus par l’expérimentation esthétique. À travers de nouvelles formes, il cherche un geste nouveau, riche ou dépouillé, tendre ou brutal, poétique ou littéral...

 

VILLA RIVIERE

34 rue du Commerce 97460 SAINT PAUL 

0262 59 20 18 

contact@villariviere.com